Clés et freins du développement managérial

Date de publication :

18/10/2022

L’amélioration des processus, l’optimisation des coûts et des ressources, les techniques de vente, sont l’objet des principales prises de décisions stratégiques  des entreprises. De ce fait, la formation, le développement et la progression des collaborateurs, leur coaching, sont souvent mis de côté. Selon studyrama, 4 managers sur 10 n’ont d’ailleurs suivi aucune formation en management.

Quelle importance le développement managérial a-t-il au sein d’une organisation ?

Ne ratez plus nos dernières actualités

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

I. Importance du développement managérial pour une entreprise

Le développement managérial peut être défini par la montée en compétences des équipes de management. Développer ses compétences et techniques managériales consiste à : 

  • Développer son leadership, fixer des objectifs, déléguer, piloter
  • Comprendre et répondre aux besoins des équipes, que l’on soit un manager hiérarchique ou transversal
  • Mieux communiquer pour pratiquer un management de proximité, instaurer une relation de confiance et adapter une posture de manager-coach : faire grandir ses équipes, gérer les conflits, recadrer, faire du feedback
  • Motiver ses équipes, c’est à dire les fédérer, les animer

Tous ces éléments font partie des compétences managériales universelles, quelle que soit la taille des entreprises. Les managers ont la responsabilité de guider et d’encadrer leurs collaborateurs pour atteindre les objectifs fixés et maintenir un bon taux de rétention. Ils ont donc un impact direct sur la performance de leur équipe, leur service et leur employeur. Autrement dit, développer les compétences des managers, leur transmettre les bonnes pratiques d’animation et de gestion d’équipe, est un facteur clé de succès d’une meilleure performance. 

Voici à titre d’exemples, quelques clés du rôle de manager “nouvelle génération”. Chaque manager formé aux techniques éprouvées pour motiver son équipe, adapter son style de management aux leviers de motivation des collaborateurs et animer un collectif, permet à ses collaborateurs d’être plus épanouis donc plus productifs (ce que laWEbox nomme le cercle vertueux de la reconnaissance).

Cercle vertueux de la reconnaissance

D’autres compétences deviennent nécessaires, comme la mise en oeuvre d’un management collaboratif et moins hiérarchique, pour permettre plus de transversalité avec les autres services, dans un monde rempli d’incertitudes, où le rôle du manager évolue vers un rôle d’accompagnement au changement. Enfin, développer l’intelligence collective, la cohésion d’équipe , son intelligence émotionnelle, son savoir-être est devenu nécessaire pour le bien-être au travail et la productivité des collaborateurs. 

II. Le développement managérial commence par l’envie d’apprendre et la reconnaissance de son besoin de développement

Il existe de multiples raisons pour lesquelles les managers ne progressent plus, bien souvent celles-ci découlent d’une méconnaissance de l’importance du développement des compétences. 

Du point de vue du manager, son développement managérial est souvent structuré autour de formations, pour combler certaines lacunes, ce qui peu susciter une forme de peur : la peur d’être perçu comme incompétent. Or la clé du développement des compétences est de savoir dire “je ne sais pas”. Le “je ne sais pas” qui est synonyme de “j’aime apprendre”, est le premier pas vers le progrès, vers l’apprentissage d’une compétence ou d’un savoir nécessaire ou souhaitable.

Les réfractaires au “je ne sais pas”, se retrouvent dans une position stagnante alors que leur environnement évolue, ils risquent d’être rapidement dépassés par les évolutions technologiques et les évolutions de leurs collègues. Voici plusieurs cas de figures illustrant cette stagnation : 

Savoir dire "je ne sais pas"

  • “Je n’ai pas le temps”, “j’ai des objectifs à tenir”

Le temps est une ressource limitée qu’il faut savoir gérer. Le développement des compétences managériales peut se faire à raison de 5 min/jour avec des dispositifs et outils de management comme laWEbox. Le temps n’est donc pas une excuse valable pour stagner. Parfois, l’absence de temps signifie l’absence d’envie de progrès, ou la peur de se remettre en question.

  • “Personne ne se forme autour de moi, pourquoi le ferais-je ?”

Si aucun collaborateur de l’entreprise ne progresse individuellement, l’entreprise ne progresse pas non plus. Le siècle de la connaissance est révolu et à laissé place au siècle de l’apprentissage.

  • “Je suis sur-diplômé donc cela ne me concerne pas” ou “Je suis allé en formation donc “tout va bien” ?”

Le monde évolue plus vite que les compétences d’une personne formée ou diplômée. De nouvelles méthodes managériales, de nouveaux processus et outils sont constamment inventés, d’où l’intérêt de se former pour ne pas être dépassé. Même les fondamentaux du management évoluent pour manager une équipe sur le long terme.

  • “Peut-on vraiment apprendre le management ?”

Animer et motiver une équipe, la piloter, développer son leadership,... manager est une question d’attitude, de postures et également de techniques managériales éprouvées qu’il est possible d’acquérir. Les nouveaux formats d’apprentissage (notamment les applications digitales en situation de travail), permettent de tester des mises en situation, dans son quotidien. C’est une manière agile de progresser pas à pas au fil des semaines, avec des parcours adaptés à chacun, voire des coach-formateurs digitaux qui proposent des bonnes pratiques à tester, tenant compte de ses points de force et de progrès.

III. Recommandations en termes de développement managérial

Les start up ont pour l’habitude de dire “progresse ou meurs”, il en est de même du management. Il est nécessaire de se former tout au long de sa vie. laWEbox, l’application du quotidien managérial, recommande que la formation de chaque collaborateur représente 10% de son temps de travail. 

Pour embarquer toutes les générations de collaborateurs et lutter contre la perte d’expertise des seniors sur le départ, il faut former aux pratiques managériales, faire preuve d’agilité et utiliser des dispositifs qui allient apprentissage et plaisir, comme l’open innovation, le peer learning, la cross fertilisation et le mobile learning

En conclusion, que ce soit pour l’entreprise, les managers et les collaborateurs, le développement managérial est nécessaire pour atteindre de meilleurs niveaux de performance et les maintenir dans le temps. Découvrez le dispositif digital de laWEbox, l’application collaborative du quotidien managérial qui permet aux managers de rester agiles et efficaces.

Pour en savoir plus sur la formation des managers et la pédagogie de laWEbox, découvrez nos articles précédents : 

Voir le PDF 2

Ces articles sur le management pourraient vous intéresser