5 piliers pour préparer un plan de reprise engageant

July 15, 2020

Ne ratez plus nos dernières actualités

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

INSPIRATION :

5 piliers pour permettre à son équipe d’agir spontanément dans le sens de l’organisation

et favoriser le plan de reprise dès la rentrée

interview de Christophe Barman Co-fondateur de Loyco, organisation agile de 100 collaborateurs – secteur des services financiers

Le fonctionnement des entreprises sans comité de direction, dites libérées, agiles ou plates, intrigue. D’autant plus lorsque leurs performances sont élevées. Au-delà de partis pris atypiques et structurants, certains enseignements peuvent s’adapter à tout manager à l’échelle de son équipe.

  1. Des valeurs partagées : définies, connues de tous, communiquées et déclinées en réflexes. Lors des recrutements, 2/3 du temps est passé à mesurer si les valeurs sont partagées avec les candidats. Aucune lettre de motivation n’est demandée mais de nombreuses questions, ludiques ou directes, permettent de connaître leur personnalité. La méthode est centrée sur le feeling, l’échange avec l’équipe sur envie de travailler ensemble.

=> Tout manager d’une entreprise traditionnelle peut travailler avec son équipe sur leurs valeurs et avoir du feedback sur ce point de fond, socle de l’engagement en période de transformation.

  1. La sécurité. Un leader doit apporter de la protection, comme le chef d’une tribu. On demande aux équipes d’être forces de propositions, pour cela chacun doit se sentir en sécurité dans l’organisation. Cela libère l’initiative et va de pair avec le droit de faire des erreurs. Sans cette sécurité, le collaborateur se protégerait des agressions potentielles ce qui stopperait son apport au collectif. Les erreurs internes que nous avons accompagnées ont apporté in fine de la valeur à l’organisation en améliorant les process. De plus notre gestion de chaque situation maintient le sentiment de sécurité des équipes, leur énergie et leur engagement.

=> Tout manager dans une autre entreprise que Loyco peut se demander comment mettre ses collaborateurs en sécurité et devenir un leader bienveillant qui les soutient de façon inconditionnelle, surtout après la crise sanitaire en cours.

  1. Le pouvoir partagé. Si on éloigne les gens des décisions sur des thèmes importants pour eux, ils se battent contre celles-ci. Or si on a le pouvoir sur les choses importantes pour soi, cela donne envie d’apporter sa pierre. Chez Loyco, chacun a un ou plusieurs rôles et une autorité. Chaque collaborateur cherche toujours un consensus avec les équipes impactées par sa proposition de décision ; sans consensus, chacun a l’autorité pour trancher vite sur son domaine de responsabilité.

=>> Ce pilier est complexe à mettre en place pour un manager travaillant dans une entreprise non « agile » car cela dépend du n+1 en place. Si le « chef » est dirigiste, il règne une peur de ce qui pourrait lui être reproché : le leader ne peut pas emmener les équipes plus loin que la propre confiance qu’il a en lui-même. Cependant la tendance est grandissante à l’avenir.

  1. Le savoir. Chez Loyco tout le monde a accès à l’information. Les piliers du savoir et du pouvoir sont d’ailleurs corrélés : si on a l’information on peut faire bouger les choses et si on veut agir on a besoin de l’information. L’information intéresse les gens quand ça leur permet réellement de faire des choses. Nous n’avons plus l’usage des emails, chacun est autonome sur Teams pour y trouver l’information dont il a besoin.

=> Tout manager peut déployer des solutions permettant cet accès au savoir. Profitez de la coupure d’été pour réfléchir à comment mettre cela en place.

  1. Le partage de l’argent et des efforts avec une vigilance sur l’équité. L’inéquité est perçue comme une injustice, ce qui est désengageant. Les rémunérations des collaborateurs se distinguent donc uniquement selon leur valeur ajoutée et de rareté de profil. Certains collaborateurs ont pu commettre des erreurs et ont toutefois une très forte valeur ajoutée.

=> Ce point est peut-être plus complexe à appliquer pour un manager dans une entreprise traditionnelle où le manager n’a pas toujours la main, mais le savoir permet d’anticiper les réactions de chacun.

Et vous comment vous inspirez-vous pour préparer la reprise et le « monde de demain » ?

Voir le PDF
Voir le second PDF

D'autres ressources susceptibles de vous intéresser

Présentation corporate laWEbox

Voici une présentation corporate des prestations digitales de laWEbox

Comment utiliser laWEroom ?

Découvrez facilement comment utiliser laWEroom !

Animer les managers

Animation phygitale de communauté pour mise en mouvement