Les 7 principes de la critique constructive

September 8, 2019

Ne ratez plus nos dernières actualités

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Autant la critique peut dévaloriser et saper la motivation quand elle est mal formulée, autant elle peut donner des ailes si elle est constructive. Bonne nouvelle : c’est un art qui s’apprend.

1. Il faut choisir le bon moment

Évite toute critique sous le coup de la colère, car tes paroles pourraient dépasser ta pensée.

Demande-toi aussi si ton interlocuteur est dans le bon état d’esprit pour entendre ce qu’on veut lui dire. Le mieux est de privilégier le tête-à-tête.

Mais si tu dois faire des critiques devant un groupe parce qu’on discute d’un projet d’équipe par exemple, veille à diriger les commentaires sur le travail et non sur la personne qui l’a fait.

2. Des faits, rien que des faits

Il est préférable de préparer ta critique. Tu réfléchiras ainsi à la meilleure façon de transmettre ton message. Tu auras des exemples concrets pour confirmer tes propos.

L’avantage de cette méthode, c’est de te permettre de prendre conscience que ta perception ne repose parfois sur rien de concret. La critique n’est alors pas nécessaire.

Autre point important : n’accuse pas, constate simplement.

3. Insister sur l’amélioration

Si tu décris un comportement impossible ou difficile à changer, ton interlocuteur aura tendance à défendre sa façon de faire au lieu de chercher à s’améliorer.

Il faut au contraire axer votre intervention sur l’amélioration en soulignant ce qu’il peut faire à l’avenir ou en précisant vos attentes. Ainsi, au lieu de dénigrer ce qu’il a fait, vous lui indiquez que vous avez confiance en lui.


4. La main tendue

Laissez la personne exprimer son point de vue. De cette manière, vous pouvez vérifier si elle est d’accord ou si elle évalue la situation autrement.

De cette manière, les deux interlocuteurs seront plus à l’écoute, ce qui facilitera la discussion.

En vous voyant réceptive, votre interlocuteur cherchera à trouver des solutions plutôt que de nier le problème ou de trouver des excuses.

5. La recherche de solutions

Pour plus d’efficacité, aidez votre interlocuteur à trouver lui-même la solution. Aussi, tâchez de l’orienter en lui donnant des pistes.


6. Souligner les bons coups

Avant de critiquer, pensez à ce que votre interlocuteur fait de bien. En se remémorer ses qualités vous le percevrez de façon plus positivement et vous gérerez votre colère, votre déception, vos frustrations.

Lors de la discussion, faîtes ressortir ses qualités, ses réussites.

Soulignez d’abord les aspects à améliorer, puis terminez par les bons côtés (tout en restant sincère : s’il n’y a rien de positif, on n’invente pas). L’entretien se termine sur une note optimiste, ce qui valorise la personne et la motive à s’améliorer.

7. Faire un suivi

Pour que la critique produise des effets à long terme, félicitez régulièrement votre collègue pour ses progrès. En cas de difficulté, proposez-lui votre aide. Par contre, si elle ne modifie pas son comportement, on doit revenir sur le problème.

Voir le PDF
Voir le second PDF

D'autres ressources susceptibles de vous intéresser

Présentation corporate laWEbox

Voici une présentation corporate des prestations digitales de laWEbox

Comment utiliser laWEroom ?

Découvrez facilement comment utiliser laWEroom !

Animer les managers

Animation phygitale de communauté pour mise en mouvement